Partagez | 

 RP #6: Du bon boulot...

Keisuke AnshokuMembre des Dark NightMembre des Dark Night
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 21
Localisation : Quelque part...

Renom
Equipement:
Berrys:
750000/750000  (750000/750000)

RP #6: Du bon boulot...   Lun 23 Juin - 17:16
RP #6 !
Général rebelle: Combien sommes-nous au poste Est ?
Soldat : Nous sommes 500 Monsieur !
General: Nous devrions peut-être rajouter des hommes sur ce poste, on ne sait jamais quand la Marine nous tombera dessus.
Voix d’homme : Vous faites pitié sans déconner.
(Ils se retournent tous vers l’entrée de la tente, un homme aux cheveux argentés referme le rideau et s’approche du General.)
Général : Masashito ? On peut savoir la raison de votre venue ?
Masashito : Oooh veillez pardonner mon impolitesse si Monseigneur veut bien me pardonner (il s’agenouille puis se relève soudainement) non mais sérieusement vous croyez sincèrement que j’allais vous demander pardon et m’agenouiller devant des mauviettes comme vous ?
Soldat : Mais… vous venez de le faire…
Masashito, sort un pistolet et crie : TA GUEULE !!!! (Tire en pleine tête) Merde… Je vais devoir nettoyer… Toi ! (il parle à un autre soldat) Nettoie ! (il s’exécute)
Général : C’est bon ? Vous avez fini de tuer nos soldats ?
Masashito en train de se coiffer : Oh excusez-moi Monseigneur ! C’est lui qui a commencé ! TAIS TOI ! (il se retourne soudainement)
Général : Arrêtez vos gamineries ! J’écoute ce que vous avez à dire !
Masashito, rigole : Hihihi ce que je voulais dire c’est qu’au lieu de mettre plus de soldats pourquoi ne pas les laisser attirer la Marine pendant que nous on prépare nos défenses ?
Général : Je vous demande pardon ?!
Masashito : Bah oui vous croyez quoi vous ?! Les soldats sa sert à se faire buter pendant que nous, les hauts placés, on bouffe notre poulet tranquille ! Autant abrégez leur souffrance !
Général : Vous êtes malades sérieux !
Masashito : Ah vous avez remarqué vous aussi ? J’y travaille d’arrache pieds depuis plusieurs années !
Général : Nous sommes là pour détruire les bases marines de cette île et de virer les marines pas pour tuer nos unités !
Masashito : Mais mon coco pour bouter la Marine faudra bien tuer quelque de tes hommes ! Sinon autant rien faire, mais là c’est moi qui te tuera… (Le général soupire et reste silencieux un moment) Vous voulez savoir un truc sur les hommes « d’en haut » ? L'ennui avec nos hommes politiques, c'est qu'on croit faire leur caricature, alors qu'on fait leur portrait ! C’est ça le problème ! La Marine pourrit notre société avec leur gouvernement de vaches !
Général : Vous demandez quoi alors ?
Masashito, sourit : Je veux changer le monde… Je veux en faire un où tout le monde pourrait vivre comme bon lui semble ! Il n’y aura plus d’argent ! Plus de dette ! Plus de services ! RIEN ! TOUT SERA GRATUIT ! LES GENS MÊME PAUVRES POURRONT VIVRE !!!!!!!!!! LE MONDE PARFAIT !!!!! SANS CRIME ! SANS DEFAULT ! ET JE SERAI LEUR DIEU ! VOTRE DIEU ! AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!!!!!!!
 
Sur la montagne qui surplombe tout le camp…
 
Kei : Y’a du monde à la fête ce soir dis donc… (Il regarde la mer et vois une petite lueur scintiller) Bon… (Il se transforme complètement puis dit avec sa voix déformé) Jouons un peu ! (Il se jette dans le vide et attaque les soldats en les attrapant et en les relâchant dans le vide et parfois en plantant son bec dans leur jugulaire, l’armée rebelle commence à s’agiter)
 
A l’entrée du camp…
 
Soldat se levant de sa chaise et se tournant vers l’oiseau géant : C’est quoi ça ?! (Soudain une lame transperce sa gorge puis un Marine vêtu d’un uniforme noir passe devant lui s’avançant vers d’autres soldats avant de sombrer dans les ténèbres)
 
En mer…
 
Sergent : Amiral ! On dirait que le Zoan a commencé !
Kakushi : Ne les faisons pas attendre ! Concentrez toute votre puissance de feu sur cette base !
Sergent : Feu à volonté soldat !
(Les coups de canons commencent à pleuvoir, les tentes brûlent et les soldats courent dans toutes les directions en se prenant un boulet en pleine face parfois)
 
Sur terre …
 
Général : Qu’est ce qui se passe ici ?!
Soldat : Général ! On nous atta… (Un boulet lui traverse la poitrine)
Masashito : Bonne appétit.
Général : Il faut battre en retraite on ne…
Masashito pointant un poignard vers lui : Pardon ? Vous pouvez répéter ?
Général : Je… Il faut battre en retraite, on résistera pas longtemps à cette attaque !
Masashito : La mort attrape d’abord ceux qui courent…
 
A l’arrière…
 
Soldat marine : Les rebelles sont morts mon Colonel !
Chihiro : Bien, dépêchons nous de poser les pièges ! Unités 1 et 2, occupez-vous de ça ! Unité 3 venez avec moi, on va leur faire une surprise !
Soldats : Chef ! Oui chef !
 
En mer…
 
Kakushi : Rah… Ça ne pète pas assez là-bas… Mettez les boulets explosifs !
(Lorsque ces boulets avaient un impact, ils généraient une explosion, pas très importante mais juste assez pour étourdir les soldats aux alentours. Kei s’approche du navire puis se pose.)
Kei : Les trois quart des soldats sont mort Kakushi.
Kakushi : Il faut trouver leur général ! Trouve la tente principale.
Kei : Je m’y colle ! (Il se retransforme et s’en va)
 
Sur une falaise…
 
Soldat 1 : T’es sûr que ça se met comme ça ?
Soldat 2 : Rah j’aurai dû écouter plus pendant mes cours d’armes !
Chihiro : C’est prêt ?
Soldat 2 : Oui je crois…
Chihiro : Alors tirez ! (le soldat tire sur une corde mais rien ne se passe)
Soldat 2 : Euheuh ! Laissez-moi y jeter un œil !
Chihiro : Bordel… Ils auront fini avant même que j’entende son magnifique cri…
 
Kei trouve la tente de commandement…
 
(Il voit le cadavre du général, il a été égorgé… Quand soudain une lame frôle sa gorge mais il parvient à esquiver le coup puis se retourne en faisant quelques pas en arrière.)
Kei : Toi !
Masashito, surpris : Toi ?! Vivant ?! Tu parles d’une surprise !
Kei : Qu’est-ce que tu fais là toi ?!
Masashito : Oh rien je voyage et j’essaie de changer le monde c’est dans mes habitudes tout ça (il fonce sur Kei et le frappe au ventre puis Kei riposte en le frappant au visage, ils échangent des coups quelques secondes)
Kei : C’est dans tes habitudes de tuer des gens pour rien toi ?
Masashito : Pour rien ? En attendant je l’entends plus parler lui mais toi t’es bien pareil dis-moi !
Kei : Non moi je tue des gens pour boire le bon whisky de mon boulot! (Il fonce sur Masashito mais il lui met un coup de genou, puis le frappe au visage et Kei lui met un coup de pieds sur la tempe)
Masashito : T’es encore plus pourri que je le pensais alors (Il sort une fumigène et la jette à terre, aveuglant Kei temporairement.) On se reverra Keisuke Anshoku. (Il disparaît soudainement)
Kei : Putain… (Tousse) Où t’es parti lâche ?!
 
Sur la falaise…
 
Soldat : Je crois que c’est bon Monsieur !
Chihiro : Alors feu !
(Le soldat active le mortier et une pluie de boulet tombe sur la base tout entière ainsi que dans la tente où Kei se situait)
Chihiro : Ahhhh. J’adore ce son…
 
Au sol…
 
Kei : Putain ! Je me fais canarder ! (Il sort dehors quand soudain il sent le temps s’arrêter, puis il entend un coup de feu, son esprit semble survoler tout la zone puis il sent comme une présence à moins de 2 mètres de lui et un projectile qui se dirige droit sur lui. Il ressent l’intention de tuer de cette personne ainsi que son objectif et d’un geste incontrôlé, il évite la balle, sort son katana et lui tranche la tête. Quand le temps se remet à tourner, il se sentit mal sur le coup, une migraine apparaît)
Chihiro, criant : Kei !!! Ne reste pas là !!! (Le mortier retire une salve, Kei se transforme, s’envole et regarde la base détruite depuis les aires)
Kei : Du putain de bon boulot… (pensa-t-il)
 

A SUIVRE !


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keisuke AnshokuMembre des Dark NightMembre des Dark Night
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 21
Localisation : Quelque part...

Renom
Equipement:
Berrys:
750000/750000  (750000/750000)

Re: RP #6: Du bon boulot...   Mar 24 Juin - 10:10
Une heure plus tard…
Soldat : Mon amiral ! On a repêché un rebelle ! Que voulez-vous qu’on en fasse ?
Kakushi : Humm… Amenez-le dans mes quartiers, nous allons l’interroger. Keisuke, viens avec moi.
 
Quelques dizaine de minutes plus tard…
 
Kakushi : Alors ?! Parle ! (Il le frappe au visage, le rebelle crache du sang)
Rebelle : Tss… Allez au diable !
Kakushi : Au diable ? C’est avec toi que je vais le laisser. Occupe-toi en Kei, tu sais mieux y faire avec les rebelles. (Il sort de la salle, Kei éteint toutes les torches, sauf une, la pièce est quasi-obscure)
Kei : Enfin… (Il prend un couteau et passe la lame dans la torche)
 
Quelques cris plus tard… Kei sort de la salle déçu.
 
Kakushi : Alors ?
Kei : Pff… Il n’a même pas tenu 10 minutes…
Kakushi : Je n’ai jamais douté de tes talents de communication. Tu ferais un bon Marine tu sais. (Ils entre dans la pièce, le rebelle saigne sur tout le corps et est couvert de bleus, le contre-amiral prend une chaise, la pose à revers en face du rebelle et s’assoit) Bien, alors nous t’écoutons maintenant. Parle et peut-être que la Marine sera plus clémente envers toi.
Rebelle : Les… Les… (Kei se met derrière lui un couteau chauffé à la main)
Kei : Dépêche-toi de parler, je perds patience !
Rebelle, effrayé : O…OUI ! JE VAIS PARLER…. S’IL VOUS PLAIT ! NE ME TUER PAS ! J’AI UNE FEMME ET DES ENF… (Kakushi le frappe au visage)
Kakushi : Une chose est sûre c’est que tu vas crever rapidement si tu ne parles pas tout de suite ! Et après je ferais de ta femme et de tes enfants mes esclaves personnels !
Rebelle : Non ! Pitié ! Ils n’ont rien à voir avec cette histoire !
Kei, plaçant son couteau sous la gorge du rebelle : ALORS PARLE ! (Il reste un moment silencieux)
Kakushi : Je vous conseille de faire ce qu’il dit, il est encore plus impatient que moi.
Rebelle : Notre général avait des relations avec d’autres généraux révolutionnaires ! Il voulait leur faire place libre à Aurélia une fois les Marines partis.
Kakushi : Qui ?
Rebelle : Je ne connais pas leur nom, mais je sais que parmi eux il y a un certains Raito.
Kakushi : Raito ?
Rebelle : Oui monsieur.
Kakushi : Où se rassemble tout ce monde ?
Rebelle : Je sais pas, mais il ont prévu de préparer un coup ! C’est tout ce que je sais !
Kakushi : Bien.
Kei : Que faisait Masashito avec vous ? (Kakushi se tourne brusquement vers lui)
Kakushi : Que dis-tu ?!
Kei : Le fantôme blanc était là, il a égorgé le général mais il a réussi à m’échapper.
Rebelle : Il voulait se joindre à nous, mais il tuait des soldats tous les jours, on a perdu 200 hommes en mêmes pas 3 semaines !
Kakushi : Pour quelle raison faisait-il cela ?
Rebelle : Parce que c’est un fou ! C’est un putain de malade ! Il voulait devenir le Dieu de ce monde ! Il tuait tout le monde et il se prenait pour un putain de dieu !
Kakushi : Viens avec moi (il se lève et ils sortent tous les deux de la pièce) On a un gros problème….
Kei : Quoi ?
Kakushi : Si ce qu’il dit est vrai, la Marine aura une attaque surprise sur le dos. Je dois prévenir mes supérieurs, il faut que je fasse vite.
Kei : Et pour Masashito ?
Kakushi : Tu peux t’en occuper ?
Kei : Bah j’aimerai mais mon supérieur n’a pas confiance en mes capacités.
Kakushi : Je peux t’aider mais tu pourrais risquer de te mettre la guilde sur le dos si tu te fais prendre…
Kei : Comment ça ?
Kakushi : Rejoins-moi sur Isla Oscura dans deux semaines, c’est dans West Blue, je vais te donner les coordonnées de l’île, elle n’est pas facile à trouver.
Kei : Qu’a tu l’intention de faire ?
Kakushi : T’aider, mais le temps presse, une attaque rebelle risque d’éclater pour bientôt, tu n’es pas concerner, en revanche tu dois t’occuper de Masashito, tu dois à tout prix gagner en puissance et en stratégie, tu en auras besoin contre lui.
Kei : C’est compris.
Kakushi : Maintenant rejoins ta guilde et va leur donner les informations qu’ils réclamaient. Dis leur également que tu m’as aidé à détruire leur base, je leur enverrai un message.
Kei : Bien.
Kakushi : Avant de partir, prends ceci, c’est un escargophone, avec ça on pourra communiquer à distance (il lui donne et Kei le range dans son manteau)
Kei : Merci.
Kakushi à son équipage : On rentre à la base ! Toutes voiles dehors ! Dépêchons nous !
(Keisuke se transforme puis s’envole en direction de Cacciatore.)
 
Quelques heures plus tard…
 
(Kei se pose et court vers le bureau de Junzo. Une fois sur place il toque à la porte)
Junzo : Oui ?
Kei : Monsieur, j’ai plein d’information à vous donner !
Junzo : Parfait ! Assis-toi et prends un verre. (Il lui sert un verre et avant même qu’il ait remplit complètement le verre, Kei le prends et le boit d’une traite) Bah dis donc, vous aviez soif !
Kei : Vous ne pouvez pas savoir à quel point…
Junzo : Bon vas-y explique moi tout ça.
Kei : J’ai tué mon ancien maître, Chu.
Junzo : Bien.
Kei : Il y avait en effet un camp de révolutionnaire qui s’est installé à l’arrière de l’île, ils étaient assez nombreux. J’ai croisé le Contre-Amiral Kakushi Festung et il a demandé mon aide pour détruire ce camp. Nous avons réussi.
Junzo : Eh bien, c’est parfait !
Kei : Encore une petite chose… Nous avons interrogé un rebelle. Il nous a donné plusieurs informations dont une qui a beaucoup inquiété l’amiral. Il nous a révélé que des troupes révolutionnaires se regroupaient dans un lieu inconnu et il a mentionné un certain Raito.
Junzo, fronce les sourcils : Raito ?
Kei : Vous le connaissez ?
Junzo : C’est l’un des révolutionnaires les plus puissants, il dirige les principales troupes de rebelles contre la Marine, il la déteste à un point qu’on ne peut pas imaginer.
Kei : Ce qui tracassait l’amiral c’était de savoir que quelque chose se préparait dans l’ombre. Les rebelles ont prévu quelque chose mais on ne sait pas quoi.
Junzo : En effet, la Marine est très prudente sur ces sujets-là, elle préfère arracher la tumeur quand elle est encore petite.
Kei : Une dernière chose… J’ai affronté Masashito. (Junzo écarquille ses yeux, puis se penche d’avantage vers Kei)
Junzo : Qu’as-tu dis ?
Kei : Il était avec les rebelles, mais il s’amusait à les tuer, apparemment 200 hommes sont mort de sa main en moins de 3 semaines. C’est un psychopathe. Il veut devenir le dieu de ce monde.
Junzo : Et ton combat ?
Kei : J’ai réussi à lui résister un peu, mais il s’est très vite enfui.
Junzo : Alors tu es plus fort que je ne le pensais… On sait que lorsque le fantôme blanc s’éclipse pendant un combat, c’est qu’il a peur de perdre, il en va de même pour toi.
Kei : Merci.
Junzo : Quoi qu’il en soit tu mérites ta prime et même un petit supplément pour toutes ces infos et ce que tu as fait sur Aurélia. Tu viens de gagner 4 000 000 B.
Kei : Je vous remercie Monsieur.
Junzo : Tu as la permission de te reposer ce soir. Mais je te conseille de retourner t’entrainer dès demain.
Kei : J’ai une question…
Junzo : Oui ?
Kei : Pendant l’assaut j’ai… Je me suis senti bizarre.
Junzo : Comment ça ?
Kei : Un homme a tenté de me tuer avec un pistolet à bout portant, je ne sais pas ce qui m’est arrivé mais… le temps semblait s’arrêter et j’avais l’impression d’être dans un autre monde…
Junzo : Tu… as évité la balle ?
Kei : Oui mais je ne l’ai même pas fait exprès, je ne me contrôlais plus, et ensuite je l’ai tué et j’ai repris mes esprits, mais j’ai eu des migraines après.
Junzo, sourit : Jeune homme, tu viens d’utiliser le Haki d’Obs. pour la première fois de ta vie.
Kei : Quoi ?
Junzo : Oui et je te rassure, c’est normal que tu te sentes mal au début, la balance de ton énergie s’est forcé à tenir en équilibre pendant un moment, ce qui t’as permis de l’utiliser, mais cela a demandé un peu de ton énergie physique. (Kei n’arrivait pas à croire ce que son supérieur lui disait, il maitrisait enfin une compétence du Haki !) Mais ne crie pas victoire trop vite. Comme tu l’as dit tu ne t’es pas contrôlé, il te reste encore beaucoup à apprendre et à maitriser.
Kei : Je comprends… (Il s’en va)
 
Le soir venue, Kei a fait la fête tout l’après-midi, il s’est couché totalement bourré et le lendemain. Un entrainement intensif l’attendait. Durant 2 semaines il s’entraine, sans jamais re-maitriser une nouvelle fois le Haki d’Observation. 2 jours avant son départ pour West Blue il se prépare à partir puis au moment venu il se transforme, déploie ses ailes et part en direction de Isla Oscura en West Blue !
 
 

A SUIVRE (Prochain RP sur West Blue)


PS: Voir partie Bonus "Lettre à Silver de Kakushi" dans "Lieu de communication"


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» boulot boulot boulot x.X
» Hey Ho ! Hey Ho! Nous allons au boulot!
» Recherche de petit boulot à Pré-Au-Lard.
» Un CV contre du Boulot. C'pas honnête ça?
» Un petit boulot en chanson... Ca existe à Terrae ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Green Line RPG :: RP :: Les Blues :: South Blue :: Aurélia-