Partagez | 

 RP #2, Partie 3: Premier combat!

Ryoku Reikunaavatar

Messages : 37
Date d'inscription : 27/06/2014

Renom
Equipement:
Berrys:
1000/1000  (1000/1000)

RP #2, Partie 3: Premier combat!   Sam 5 Juil - 20:14
RP #2, Partie 3 !

Après avoir délivré Gosuke, Ryoku l’emmène sur son navire en espérant qu’il le conduira vers le trésor des jumeaux Bollard. Gosuke consulte la carte vite fait et donne les renseignements.

Gosuke : Hmmmm… Nous sommes ici, et il faut qu’on aille sur cette petite bande de terre. Les jumeaux on choisit cette endroit parce qu’il disparaît à marée haute. Mais le trésor reste là, et ils vérifient sa position tous les 3 jours.

Ryoku : Mais dis-moi Gosuke, comment sais-tu tout cela ?

Gosuke : J’ai travaillé avec eux, j’étais leur canonnier à l’époque.

Ryoku : A l’époque ?

Gosuke : Il y a trois mois. Ensuite j’ai voulu m’orienter vers la Marine, mais on m’a refusé et les Bollard ne m’ont pas pardonné pour mon départ. Si tu t’engages chez eux, tu restes chez eux. C’est pour ça que je connais beaucoup de chose sur eux.

Ryoku : Je vois.

Gosuke : Le temps d’arriver, pourrais-je avoir un petit aperçu de tes canons ?

Ryoku : Euh… oui si tu veux. (Ils vont sur le pont du navire.) Messieurs ! Faites un peu de place à notre contrôleur de canon. (Gosuke s’approche d’un des canons, il le regarde de plus près puis il rejoint les autres avant de s’adresser à Ryoku)

Gosuke : Ce sont de magnifiques canons de 32 livres ! Et à en juger par leur aspect physique extérieur, ils ont l’air neuf. Enfin, neuf quand même pas, mais récent en tout cas. Ce qui m’étonne c’est comment un petit navire comme ça peut en être doté… Tu l’as trouvé où ton rafiot ?

Ryoku : Je l’ai volé à un ancien camarade.

Gosuke : Hm… c’est bien ce qui me semblait, en général les canons de 32 livres sont équipé uniquement sur les vaisseaux de ligne et éventuellement les Man’O’War. Mais pour eux c’est souvent des 36 livres.

Ryoku : Je ne me suis jamais vraiment posé la question. Et pour tout te dire je ne m’en suis jamais servi. (Gosuke regarde l’intérieur du canon pendant qu’il parle) Je dois t’avouer que je possède ce navire que depuis très peu de temps.

Gosuke : Ça ne fait peut-être pas longtemps que t’as ce rafiot, mais en tout cas l’intérieur de tes canons est tout encrassé ! Je sais pas qui sait ton ancien capitaine, mais s’il était toujours là je lui foutrai bien ma main dans la gueule !

Ryoku : Pourquoi ?

Gosuke : Avec des canons encrassés comme ça ils pourraient exploser ton navire sur place ! Sérieux mec, c’est très important de bien nettoyer l’intérieur du canon après utilisation ! Et il ne faut pas non plus oublier de graisser l’intérieur pour éviter que le boulet abime les parois.

Ryoku : C’est toi l’expert. Mais tu sais, des gens comme toi j’en recherche beaucoup en ce moment. Si tu veux tu peux te joindre à mon équipage et ainsi, montrer à tous ces matelots comment prendre soin de mes canons. Qu’en dis-tu ?

Gosuke : Rah là là, j’en dis que personnellement je ne peux pas quitter ce navire avant d’avoir nettoyé tous ces petits canons. Et tu as raison, il faudrait que quelqu’un apprenne les bonnes manières à tes camarades. Si tu partages ton butin avec moi et que tu acceptes de m’embaucher je te suivrai ou que t’aille. Et qui plus est, je pourrai même tenter d’améliorer tes armes à feu ou la portée de tes canons. Dans ce cas il faudra que tu me donnes une somme d’argent supplémentaire et des plans.

Ryoku : Pour l’argent je pense pouvoir t’en trouver, mais pourquoi des plans ?

Gosuke : Baka ! Sans plan je ne peux rien faire, je ne peux pas tenter une amélioration si je ne sais pas par où commencer ou finir !

Ryoku : Oui c’est vrai, tu marques un point.

Gosuke : Alors ? Tu m’engages ?

Ryoku : On a déjà vécu une petite aventure en plein camp de bandit ! Bien sûr que je t’engage !

Gosuke : Tu le regretteras pas mon ami, et tes canons non plus !

Ryoku : Ah, si tu le dis.

Gosuke : D’ailleurs… (Il regarde l’horizon) Nous sommes arrivés. C’est la toute petite île là-bas, celle avec le palmier.

Ryoku : Je la vois, on va jeter l’ancre à coté et on descendra une chaloupe.

Gosuke : Je viens avec toi, je veux m’assurer que les Bollard ne nous ont pas préparés un coup.

Ryoku : Comme tu veux. Sanae, reste sur le navire et surveille les alentours. Préviens-nous en cas de problème.

Sanae : Bien Capitaine !

Ryoku : En route ! (Ils descendirent la chaloupe puis ils vont sur le petit îlot)

Gosuke : Bon, l’Est est par là, donc l’Ouest est par là. Donc 3 pas vers l’Ouest à partir du palmier. (Il fait 3 pas) Ensuite 2 pas vers le Nord. (Il fait 2 pas) C’est là mon capitaine, amenez les pelles on va creuser.

Ryoku, apporte deux pelles : C’est profond ?

Gosuke : Non, 3-4 coups de pelles et on l’a !

Ryoku : OK, commençons à creuser alors ! (Ils creusent tous les deux puis même pas 15 secondes plus tard, ils finissent par atteindre le coffre, ils le dégagent puis le sortent) Il est assez lourd quand même.

Gosuke, regardant le ciel : Le temps se gâte… Hâtons-nous… (Ils emmènent le coffre sur la chaloupe et commencent à rejoindre le navire quand un tir résonne. Quelque chose se passait sur le navire. Lorsqu’ils furent assez près pour être remontés à bord, Sanae se met soudainement à crier de toutes ses forces)

Sanae : Capitaine ! On a de la compagnie ! Dépêchez-vous de les remonter ! Commencez à déployer les voiles !

Ryoku : Merde !

Gosuke : Ils nous ont retrouvés !

Ryoku : Dépêchez-vous de remonter ou sinon vous n’aurez pas une pièce de ce coffre !

(Les matelots tentent tant bien que mal de les remonter, à l’horizon le pavillon du navire adverse était hissé, c’est en général pas très bon signe. Une fois à bord Ryoku reprend le commandement)

Ryoku : Du nerf matelots ! Préparez les armes et les canons ! On va se faire du bandit en mer ! Epées, sabres, couteaux et pistolets ! Prenez tout ce qui peut vous servir ! Sanae ! A la barre ! Gosuke, emmène le coffre dans mes quartiers et planque le sous le lit ! Rejoins ensuite les canonniers !

Gosuke : Ça commence à me plaire ces conneries !! (Dit-il en souriant, enthousiaste et en emmenant le coffre. Le navire commence lentement à avancer puis à prendre de plus en plus d’allure)

Sanae : Capitaine ! Le vent commence à se lever !

Ryoku : C’est bon signe ma seconde ! C’est bon signe ! Dirige-toi vers notre ami et tiens-toi prête!

(Le navire se met à prendre de plus en plus de vitesse et les deux bateaux se rapprochent de plus en plus)

Gossuke, revenu : Capitaine ! Si j’ai un conseil à vous donner c’est de leur envoyer quelques salves et de les aborder ! Je sais pas ce qu’il pourrait cacher dans leur cale mais ça peut toujours être bon à prendre !

Ryoku : Bien dit M. Genbaku ! Sanae ! Barre à bâbord !

Sanae, tournant la barre puis une fois au bout : Barre à fond ! (le navire se met à tourner sur la gauche puis il se met en position d’attaque)

Gossuke : Attendez ! Attendez qu’il soit à notre portée !!!! (Ils attendent quelques secondes puis il fait signe à Ryoku)

Ryoku : Feu !

Gossuke, répétant : Feu ! Défoncez-moi ce rafiot ! (Les canons rugissent et crachent leur boulet de 15 kg en direction du navire des jumeaux. L’impact des boulets provoque quelques trous dans la coque mais il n’arrête pas le navire.) Rechargez ! Dépêchez-vous bande de limaces ! (Tous les matelots rechargent, puis une fois fait, ils crient tous en même temps « Prêt à tirer ! ») Alors tirez ! Feu à volonté ! (Une deuxième salve est envoyée, plus destructrice. Celle-ci provoque une explosion sur le navire adverse et le mat principale se casse et tombe) Capitaine ! Il est affaibli ! C’est le moment de l’aborder !

Ryoku : Gosuke ! Envoyez-moi de la mitraille !

Gosuke : Chargez de la mitraille ! On va retirer une troisième salve ! (Ils chargent tous, puis ils retirent tous ensemble. La mitraille consiste à blesser majoritairement l’équipage ou détruire les petits navires.)

Ryoku : Préparez les grappins ! Préparez-vous à l’abordage !! (Ils prennent tous un grappin et se préparent à le lancer lorsque le navire est proche de l’autre. Puis une fois lancé, ils tirent dessus pour rapprocher les deux bateaux. Ryoku est le premier à se jeter dans la bataille, il tue déjà 2 bandits et sort son deuxième sabre pour se battre plus efficacement. Le combat qui oppose l’équipage de nos héros et celui des jumeaux est sanglant. Cependant nous serons sûrement surpris de savoir que celui de Reikuna n’a subi presque aucune perte. Ryoku entre dans la cabine des jumeaux accompagné de sa seconde. Ils sont assis sur une chaise chacun.)

Bollard 1 : Bienvenue sur notre navire cher camarade pirate. Et bienvenue à vous aussi jeune Sanae.

Ryoku : Les jumeaux Bollard en personne. Quelle belle journée on m’accorde !

Bollard 2 : Remarquable n’est-ce pas ? Cependant nous pourrons peut-être marchander ?

Ryoku : Marchander ? De quoi ? Et pourquoi ?

Bollard 1 : Nous t’accordons le coffre que tu as trouvé et nous te donnerons les plans de deux autres coffres secrets que nous n’avons pas encore découverts.

Bollard 2 : Mais en échange tu vas devoir nous échanger ta petite sal*pe de Sanae Tatsumi et l’autre traître de Gosuke !

Ryoku : Ahah vous me faîtes rire mais j’ai un marché qui vous conviendrait d’avantage… Je garde ma seconde et mon canonnier ainsi que le coffre, et en échange nous vous laissons la vie sauve et nous partons loin d’ici et vous ne nous reverrez plus. Cela me semble plus équitable pour vous, nous avons tué tout votre équipage vous ne pouvez pas faire grand-chose contre moi. (Il sort ses deux pistolets et les pointe vers les jumeaux) Alors ?

Bollard 2 : Tss, pauvre fou. Tu crois sincèrement que nous sommes seuls ? Si tu nous tues, tu auras à faire à d’autres bandits plus féroce encore que nous !

Bollard 1 : Je serai toi je réfléchirai à deux fois avant de pointer tes armes sur tes aïeux. Mais la balle est dans ton camp maint… (Ryoku tire sur les deux frères, qui semble les avoir tués en un coup.)

Ryoku : Dans ce cas, je me ferai un plaisir de prendre leur butin s’il vienne à moi. J’aime les défis. Fouillons la cabine Sanae ! Et hâtons-nous, nous ferons péter ce navire après.

(Il fouille toutes les armoires, les tiroirs et les coffres pour trouver quelques informations ou indices intéressants à prendre. Puis sous un tas de feuilles, Ryoku trouve, ce qui pourrait ressembler une carte au trésor. Elle indique une position et les chemins à suivre pour l’obtenir.

Sanae : Capitaine ! J’ai trouvé une carte au trésor.

Ryoku : Moi aussi. Ramenons ça dans mes quartiers. (Ils commencent à se diriger vers la sortie quand soudain…)

Bollard 2, agonisé : AHAHAH ! Je vais tous les deux vous emmener en enfer avec moi! Et je vais commencer par toi sale p*te !! (Il pointe son pistolet sur Sanae et tire, instinctivement Ryoku se jette entre le bandit et elle)

Ryoku : Sanae ! (La balle se plante dans l’épaule droite du capitaine puis ressort pour finir se loger…

Dans l’œil droit de la seconde ! Son œil se met à saigner abondamment et elle se tord de douleur en gémissant et en pleurant)

Ryoku : FILS DE **** !!!!! (Il dégaine son sabre et se met à lui déchiqueter tout son corps ainsi que celui de son frère. Il plante et replante son épée sans arrêt pour défouler non seulement sa colère mais aussi pour évacuer la douleur qu’il ressentait à cause de sa blessure. Mais il se souvient ensuite de Sanae qui était toujours en pleure et à l’agonie)

Sanae : Mon œil ! Je ne vois plus rien ! J’ai mal ! Ryoku !!!!

Ryoku : Je suis là Sanae, je vais t’aider t’en fais pas ! Je vais t’amener chez un médecin il va te soigner ! (Il la prend dans ses bras, la porte jusqu’à son navire et la met dans sa cabine. Puis il ressort, Gosuke l’interpelle)

Gosuke : On a pris tout ce qu’on a pu prendre Capitaine ! Vos ordres maintenant ?

Ryoku : Envoyez moi ce maudit rafiot par le fond. Tu as carte blanche Gosuke !

Gosuke, avec un sourire sadique : Avec plaisir ! Mon capitaine ! Prenez quelques barils de poudre et mettez-les au plus près de la coque ! Mettez une trainée de poudre de sorte à ce que ça fasse 30 secondes d’attentes ! (C’est ce qu’ils font, quelques minutes plus tard après avoir posé les barils, les avoir enflammé et s’être un peu éloigné…)

Gosuke, regardant sa petite montre : 5… 4… 3… 2… 1… AHAHAHAHAHAH (Le navire des bandits se met à exploser, puis il commence à sombrer lentement puis de plus en plus vite.) J’aime voir un navire exploser et couler au loin ! J’aime quand ça fait un putain de BOOM et après un petit BLOUC (il rigole puis il se tourne vers Ryoku qui tient son épaule et qui a l’air abattu) Ryoku ? T’as pas l’air content de ta victoire.

Ryoku : Tu prends le commandement quelque temps Gosuke. Mets le cap sur la ville de Goa. (Il retourne dans sa cabine)

 

A SUIVRE (Prochain RP sur ville de Goa, île de Dawn)


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Terminer)Premier combat serieux face au champion !
» grosse partie WAB premier empire 28mm le 17 avril
» Mission de combat 1 : L’arène des héros : Premier combat (1 Grec)
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» Premier Entraînement [Pv Brise]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Green Line RPG :: RP :: Les Blues :: East Blue :: En mer-