Partagez | 

 RP #3 : Questions/Réponses

Kakushi_FestungAmiralavatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/05/2014

RP #3 : Questions/Réponses   Mar 11 Nov - 17:22
RP #3 !

 

Soldat : Euh… Mon Amiral ? Vous avez de la visite…

Kakushi : Qu’il entre.

 

Le soldat s’en va et un homme avec un blouson en cuir et un katana entre.

 

Kakushi : Je suis ravi de te revoir Keisuke.

Keisuke : Tu m’as appelé alors je suis venu. J’espère que la raison vaut la peine que j’arrête mes vacances.

Kakushi : Mes excuses pour tes vacances. Et oui tu ne regretteras pas d’être venu. Tu vas devoir faire quelques choses pour moi, et je te paierai en retour.

Keisuke : Combien ?

Kakushi : Tu vas devoir faire parler des gradés rebelles. En fonction des informations qu’ils nous transmettrons je te paierai plus chère.

Keisuke : Je suis pas d’accord. Je veux au moins une contribution pour ma participation !

Kakushi : Bien évidemment. 500 000 Berries pour ton aide. Cela te va ?

Keisuke : Où sont-ils ?

Kakushi : Je vais te mener à eux.

 

Ils entrent quelques temps plus tard dans les prisons de Marine Ford puis rejoignent une grande salle d’interrogatoire. Les deux rebelles attendent leur sort.

 

Kakushi : Voici la salle qui fait office d’interrogatoire. Nous l’appelons le purgatoire, je suppose que tu peux comprendre pourquoi.

 

Keisuke s’approche d’une table longue où est posé tout un tas d’objets tranchants et contendants utiles pour la torture.

 

Kakushi : Tu as carte blanche pour les faire parler. Utilise ce dont tu as envie.

 

Keisuke prend une lame et la regarde intensément mais son regard est attiré par une grosse paire de ciseaux.

 

Kakushi : Mais tu n’as qu’une seul restriction Anshoku ! En aucun cas, ils ne doivent mourir. Nous voulons ces informations, peu importe les détails, nous les voulons. Je veux tout savoir sur leur famille, leur équipements, leurs chefs, leur nombre. TOUT !

Keisuke : Ne t’inquiètes pas… Je n’aurai besoin de faire couler aucune goutte de sang. Tu vas regarder ?

Kakushi : Tes techniques sont des plus barbares qui soient, mais efficace je dois l’avouer. Je ne manquerai ça pour rien au monde.

Keisuke : Parfait ! C’est toujours plus marrant de bosser avec des spectateurs.

 

Il s’approche des rebelles, les observe un moment et s’amuse à les examiner.

 

Général rebelle : Tu perds ton temps jeune homme ! Nous ne te dirons rien.

Haut-gradé rebelle : Vous feriez mieux de nous tuer.

Keisuke : Oh ne vous inquiétez pas, je vais vous tuer… lentement… très… très… lentement…

 

Kakushi se met un peu à l’écart pour pouvoir profiter du spectacle sans prendre le risque de se salir.

 

Kakushi : Bien ! Que le spectacle commence !

 

Les heures s’écoulent lentement lorsque Kei torture ses victimes. Si ça ne tiendrait qu’à lui, beaucoup de sang aurait coulé. Mais non, il doit se retenir et cela le rendait encore plus cinglé. Il commence d’abord par quelques tortures physiques avec les coups de poings, de pieds et avec l’aide de certains objets… Mais en vain.

 

Keisuke : Hé l’amiral !

Kakushi : Oui ?

Keisuke : Ils ne figuraient pas dans vos rapports ces deux-là ?

Kakushi : Si, ils ne sont pas méconnus de la Marine. Pourquoi ?

Keisuke : Ils ont de la famille ? Une femme ? Des enfants ?

Kakushi : Attends, tu veux faire quoi là ?

Keisuke : Si on torture leur famille ils se décideront peut-être à parler. Ou au moins cela faciliterai grandement les choses.

Kakushi : Kei ! Nous sommes des membres de la Marine ! Jamais nous ne commettrons des actes aussi cruels ! Cela ne fait pas parti de la loi ni de notre état d’esprit !

Keisuke : Ah oui ? Pourtant vous n’hésitez pas à torturer des gens pour avoir des informations, vous tuer des gens tous les jours pour maintenir votre "ordre". Alors maintenant je vais te dire où en est la situation. Soit vous vous entêtez à faire ce que je vous dis et vous mettrez des semaines voir même des mois pour obtenir ses informations que vous n’êtes même pas sûr d’avoir ; soit vous vous facilitez la vie et vous m’amenez quelques membres de leur famille pour obtenir vos informations dans les jours qui suivent ! Faites votre choix Amiral ! Il vaut mieux parfois sacrifier une vie pour en sauver 1 000 plutôt que d’en perdre 10 000 ! C’est vous qui décidez !

Kakushi : …

Keisuke : Je vais me doucher et me reposer. Tu me donneras ta réponse demain.

 

Il commence à s’en aller.

 

Kakushi : Keisuke !

Keisuke : Quoi ?

Kakushi : Demain se réunit le conseil de la Marine. Je vais demander l’autorisation à mes supérieurs pour avoir recours à de tels actes. Je te tiendrai au courant, mais sache que rien que l’idée me répugne et si je devais avoir le choix, crois moi que je ne ferai pas ça.

Keisuke, sourit : j’attends ta réponse.

 

Il s’en va.

 

Keisuke : Mais quand tu auras gouté au sang de tes propres mains… Tu verras que tu ne pourras plus t’en passer.

 

A SUIVRE!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakushi_FestungAmiralavatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/05/2014

Re: RP #3 : Questions/Réponses   Sam 15 Nov - 14:59
La suite !

 

Kakushi avance lentement dans le couloir, une porte gigantesque se situe au bout. Alors qu’il s’apprêtait à frapper, la porte s’ouvre lentement et dévoile une table gigantesque entourée de siège avec les vice-amiraux. Il s’approche de chacun pour les saluer.

 

Vice-amiral 1 : Je vous salue Mr Festung ! Je me nomme Seku.

Vice-amiral 2 : Bienvenue au conseil, moi je suis Schone Hustler.

Vice-amiral 3 : Salut le nouveau, Juken Anderson.

Vice-amiral 4 : Ravi de vous rencontrer, je suis Kemono Geistigen. Bienvenue.

 

Kakushi rejoint sa place et Akumo entre.

 

Akumo : Bonjour tout le monde. Etant donné que beaucoup d’entre nous sont pris ou occupé nous allons devoir faire ce conseil à 9. Les amiraux arriveront dans quelques minutes et tout comme Mr. Geld.

 

Il prend place et sort plusieurs cahiers, bloc-notes et feuilles.

 

Kemono à Kakushi : Sinon, M. Festung, comment vous sentez ce premier conseil parmi nous ?

Kakushi : Je suis un peu stressé, mais je pense qu’il ne s’agira que d’une simple réunion, non ?

Kemono : A vrai dire, non. Mais ces conseils de la Marine sont très enrichissants d’informations.

Kakushi : Combien sommes-nous en tout ?

Kemono : Si on te rajoute, nous sommes 18. La plupart des vice-amiraux, les amiraux et l’amiral en chef. Il n’y a qu’Akumo qui est admis malgré son grade de sous-amiral.

Kakushi : Ce conseil n’est pas pour tous les hauts gradés ?

Kemono : Non. Certains d’entre nous ont soit perdu la confiance de la Marine, soit ils ne l’ont jamais mérité. Ou alors ils doivent encore faire leur preuve. Nous avons longuement hésité à admettre les sous-amiraux et les contre-amiraux ici et au final nous avons décidé qu’ils devaient passer le grade des vices.

Kakushi : Je comprends.

Kemono : Tu dois être extrêmement compétent pour avoir été admis en si peu de temps. Et tu m’as l’air de t’y connaitre dans le métier.

Kakushi : Je suis dans la Marine depuis ma jeunesse. Et je me suis beaucoup battu pour arriver jusqu’ici.

Kemono : Un vrai Marine ! Moi personnellement je suis …

 

La porte s’ouvre et les trois amiraux entrent, la pièce devient soudainement silencieuse et ils s’assoient à leur place. Des bruits de pas retentissent dans le couloir et l’amiral en chef fait son apparition, tout le monde se lève pour le saluer. Silver en train de fumer un cigare donne l’ordre de repos et prend place.

 

Silver : Bien. Je pense que nous pouvons commencer. Je tenais à dire en premier lieu que c’est avec tristesse que j’annonce que ce conseil se passera seulement à nous neuf. Je voulais aussi souhaiter la bienvenue à notre nouvel arrivant, Mr. Kakushi Festung. C’est lui qui nous a aidés à reprendre Shells Town. Je compte sur vous tous pour partager toutes vos connaissances avec lui, comme il le fera pour vous. (Il tire une bouffée de son cigare) Akumo, à toi l’honneur.

Akumo : Je vous remercie Amiral. (Il se lève) Je tiens à dire que ce conseil sera exceptionnellement tourné vers les mouvements révolutionnaires qui se passent dans notre monde. Il est évident qu’il ne s’agit pas d’une simple petite révolte, ils préparent un coup d’état, un changement politique. En tant que Bras armé du Gouvernement Mondial, il est de notre devoir d’éliminer la menace. Shells Town a été capturée et on ne s’en est même pas rendu compte, cela nous porte à croire qu’il ne s’agit pas que de simples citoyens mécontents. Ces coups étaient préparés. Nous devons très vite trouver des solutions face à ces rebelles. Mr. Festung, vous aviez été capturé et torturé par ces personnes, vous étiez en territoire ennemi. Qu’avez-vous à nous dire ?

 

Il s’assoit. Kakushi prend le temps de se lever.

 

Kakushi : Tout d’abord, je souhaite vous remercier tous de votre accueil, mais je me doute que vous soyez là pour vous attarder sur mon arrivée. Je confirme ce que l’amiral Hisho a dit. Ces rebelles ne sont pas de simples citoyens et ils sont préparés et entrainés pour nous détruire et nous tuer. J’ai été capturé avec l’amiral Torneur qui était déjà grièvement blessé, ils m’ont… torturé de la manière la plus barbare qu’il soit. Aujourd’hui je peux me tenir devant vous sans fauteuil roulant, mais j’en garde encore des séquelles. Nous avons capturés deux hauts-gradés à Shells, nous sommes en train de les interroger.

 

Après plusieurs discours de chacun, deux heures se sont écoulées et Silver finit par achever le conseil.

 

Silver : Bien, je pense que nous pouvons mettre un terme à cette petite réunion… Cependant je vais vous confier à tous une mission. Soyez sur vos gardes et prévenez-moi d’une quelconque information. L’avenir de notre monde dépend de vous désormais. Rompez.

 

Tous les vices-amiraux sortent, seul Kakushi reste à sa place.

 

Kakushi : Mes amiraux… J’ai une demande à vous faire…

Silver : Nous vous écoutons.

Kakushi : Les rebelles que nous interrogeons… refuse de parler… C’est pourquoi je demande votre permission d’utiliser les grands moyens.

Silver : Comment ça ?

Kakushi : Je suis parfaitement en désaccord avec ces méthodes… Mais pour obtenir ces réponses à nos invités, nous avions eu comme idée de capturer quelques membres de leur famille et de les torturer devant eux…

 

Silver change de visage…

 

Silver : Et vous ? Dans quelle position situez-vous cet acte ?

Kakushi : Rien que l’idée d’y penser me répugne, amiral. Mais je me dis aussi que parfois il faut savoir faire des sacrifices pour aider le monde…

 

Silver reste silencieux un moment, puis il regarde ses amiraux, ils hochent tous la tête.

 

Silver : Je vous donne le feu vert. Mais cette affaire doit rester secrète. Il ne doit y avoir que nous 5 qui soient au courant. Je n’aime pas l’idée de torturer des innocents, encore plus s’il s’agit de femmes ou des enfants… Mais comme vous l’avez dit nous n’avons pas le choix. Nous devons parfois recourir à des méthodes plus barbares encore que celles des révolutionnaires… Faites votre travail, recueillez ces informations… Et tuez-les tous… Personne ne doit être au courant.

Kakushi : A vos ordres…

 

Kakushi se lève.

 

Silver : Mais tuez les membres de leur famille rapidement. Je ne veux pas qu’ils souffrent pour la faute des rebelles. Faites en sorte qu’il meurt rapidement et sans souffrance. En revanche faites-vous plaisir pour nos invités…

Kakushi : Bien reçu…

 

Il s’en va. Silver pousse un soupir, prend un cigare et l’allume.

 

Dans la salle où se réunissent les membres de la flotte de Kakushi, celui-ci fait une annonce.

 

Kakushi : Vous avez le feu vert, messieurs. Ramenez-moi leur femme, leurs enfants, frères et sœurs. Faites en sortes que personne ne vous voit faire. Agissez discrètement et efficacement !

Soldat : Chef ! Oui Chef !

 

Ils partent tous, Keisuke s’approche de Kakushi.

 

Kei : Tu as pris la bonne décision. Tu verras, tout va s’éclaircir quand nous aurons au moins leur femme et leurs enfants.

Kakushi : Pourvu que ces sacrifices soient utiles…

Kei : Ils le seront, ne t’en fais pas, on finit toujours par parler quand le sang de quelqu’un qu’on aime coule…

 

A SUIVRE !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakushi_FestungAmiralavatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/05/2014

Re: RP #3 : Questions/Réponses   Dim 16 Nov - 13:18
[Attention, en raison du contenu violent de ce RP pouvant heurter la sensibilité de certains, je déclare que je ne suis en aucun cas responsable des conséquences que cela peut produire chez les âmes sensibles. Merci de ne pas lire si vous en faites partie. Cordialement.]

 

La suite !

Quelques semaines après le conseil et après l’ordre de capturer la famille des deux rebelles, Kakushi est prêt à obtenir les informations qu’il souhaitait. Mais il veut poser les questions lui-même, et choisir le supplice de ses victimes…

 

Kakushi : Mettez le général en fer. On va les interroger séparément. Amenez-moi le second et sa famille, vous avez capturé qui ?

Chihiro : Nous avons capturé sa femme, Ariane, 36ans, maitresse d’école.

Kakushi : Personne ne vous a vu ?

Chihiro : Non, et nous nous sommes assurés que le kidnapping a été orchestré par les révolutionnaires.

Kakushi : Parfait. Amenez-la et attachez-la ici…

 

Il amène le second, et l’attache au mur.

 

Kakushi : Bien le bonjour, cher invité. Nous vous réservons une petite surprise très épicée pour vous. A moins que vous vous décidiez à parler et dans ce cas, je serai un peu plus clément.

Second : Torturez-moi comme bon vous semble ça m’est égale ! Jamais je ne parlerai !

Kakushi : Vous vous trompez sur un point, mon ami. Ce n’est pas vous que l’on va torturer…

Second : Quoi ?

Kakushi : Soldats ! Amenez notre invité !

 

Ils amènent Ariane qui se débat frénétiquement et en criant.

 

Arianne : Qu’est-ce que vous faîtes ?!!! Lâchez-moi ! Daisuke qu’est ce qui se passe !

Second (Daisuke) : Ariane ! NON ! Sales monstres ! Elle n’a rien à voir avec tout ça !

Kakushi : Je sais pertinemment qu’elle n’a aucun lien avec vos méfaits ! C’est exactement pour cela que nous l’avons amenez ! Si vous vous étiez décidé à nous communiquer ce que nous voulons, rien de tout cela ne se serait passé ! Alors je répète ma question ? Où se cache votre QG ? Qui à part Raito tire les ficelles ? Qui sont ses 4 subordonnés ?!

 

Un silence règne pendant quelques secondes…

 

Kakushi : Kei… Frappe-la…

Kei : Avec plaisir !

Daisuke : NON ! Je vous en prie ! Lui faites pas de mal ! Je vous dirai tout !

Kakushi : Trop tard !

 

Kei commence à la battre. Il la frappe d’abord au visage puis au ventre. Elle crie de douleur en crachant du sang.

 

Daisuke : Je vous en prie ! Je vous dirai tout ce que vous voulez mais relâchez-la ! Elle n’a aucun lien avec ça !

Kakushi : Il fallait y penser avant… Keisuke !

 

Kei lui prend le bras, le tire un peu et lui casse en deux au niveau du coude. Il devient soudainement bleu alors qu’elle pleure de douleur et perd peu à peu sa voix à force de crier.

 

Daisuke : Non !!!!! ARIANE !!!! Ils ont l’intention prendre Nossilom ! Ils veulent cette île parce que c’est un excellent point stratégique pour attaquer le GM mais aussi parce qu’elle est remplit de personne qui veulent rejoindre nos rangs !

Kakushi : Que sais-tu de Raito ?

Daisuke : Il… Il ne connait aucune limite ! Il est prêt à tout pour vous détrôner et construire un monde de paix et de liberté ! Rien ne peut l’arrêter !

Kakushi : Qui sont les 4 subordonnés de Raito ?

Daisuke : Je n’en sais rien !

Kakushi : Kei !

 

Il prend un fer rouge, et le plaque soudainement sur le ventre de la femme.

 

Daisuke : NON ! JE VOUS JURE ! JE NE SAIS RIEN SUR EUX ! Ils ne se sont jamais montrés à nous !

Kakushi : Combien êtes-vous ?!

Daisuke : Nous sommes en tout, une quinzaine de milliers ! Mais d’autres recrues vont bientôt nous rejoindre !

Kakushi : Où va se dérouler votre rassemblement ?!

Daisuke : A Nossilom !

Kakushi : Raito ! A-t-il un point faible ?! Je sais qu’il possède un logia de la foudre. Quel est son point faible ?!

Daisuke : Je… Je n’en sais rien… Il est invincible ! On ne peut pas le battre !

Kei : Je crois qu’il a tout dit…

Kakushi : Je pense aussi, tu sais quoi faire.

Kei : Oui.

 

Il prend un couteau, le cache derrière son dos et se place derrière Ariane. Il lui prend la tête et la fait regarder en direction de son mari.

 

Kei : Vous savez maintenant que votre mari était un révo. Et pour cela vous allez en payer le prix à sa place…

 

Il place le couteau sur sa gorge et lui tranche lentement les jugulaires en enfonçant profondément le couteau dans son cou. Il continu de maintenir sa tête en l’air et Daisuke regarde sa femme se vider de son sang.

 

Daisuke : ARIAAAAAAAAANE ! NON ! MONSTRE ! COMMENT AVEZ-VOUS PU !!!!?? NOOOOOOOOON !

Kakushi : Nous en avons terminé avec vous. La Marine déterminera votre sort, nous verrons si elle sera pour une condamnation à mort ou si vous vivrez éternellement avec la mort de votre femme sur la conscience à Impel Down.

Daisuke : TUEZ-MOI !!! TUEZ-MOI !!!! JE VEUX LA REJOINDRE !!!! TUEZ-MOI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Kakushi : Aux fers !

Daisuke : NON !!! PITIÉ !!!!!!

Kakushi : Nettoyez moi tout ça ! On interrogera le suivant demain.

 

Le lendemain…

 

Kakushi : Bien. Passons au général maintenant.

 

Ils amènent le général et l’attachent.

 

Général rebelle : Vous perdez votre temps avec moi ! Jamais je ne parlerai !

Kakushi : Oh je n’en doute pas. C’est pour cela qu’aujourd’hui je ne vais pas vous torturer.

Général : Pourquoi m’avoir fait venir ici alors ? Vous n’avez jamais été logiques vous les Marines.

Kakushi : En fait, je devrai plutôt reformuler ma phrase. Ce n’est pas vous que nous allons torturer.

Général : Pardon ?

 

Ils amènent une jeune femme et l’attache en face du général.

 

Général : NON ! ROSA !

Rosa : Papa ! Qu’est ce qui se passe ?! Pourquoi on m’a amenée ici ?!

Chihiro : Il s’agit de sa fille, Rosa, 21ans, étudiante dans une école d’infirmière à Ricco Island.

Général : Monstres ! Elle n’y est pour rien ! Elle ne sait rien !

Kakushi : Je suis parfaitement au courant. Cependant si vous vous étiez décidé à parler nous n’en serons pas rendus jusque-là. Répondez donc maintenant à mes questions si vous voulez que votre fille vive. Que savez-vous sur les 4 toutous de Raito ? Qui sont-ils ?

Général : Tsss. Vous ne ferez rien. Vos lois interdisent de torturer ou tuer des innocents. Vous n’enfreindrez jamais ces lois si vous tenez à votre poste.

Kakushi : La Marine peut parfois vous en faire voir de toutes les couleurs… Kei, déshabille-la.

Rosa : Non ! Pitié !!

 

Kei commence à lui arracher ses vêtements.

 

Général : Non ! Vous êtes complètement cinglé !

Kakushi : Je dirai même fou à lier…

 

Kei finit de la déshabiller puis la frappe pour la faire taire.

 

Kei : Elle me défonce les oreilles à crier comme ça…

Kakushi : Maintenant le sort de votre fille est entre vos mains. Décidez-vous rapidement, je suis de moins en moins patient.

 

Le général est hésitant… Il reste silencieux pendant quelques secondes.

 

Kakushi : J’en ai ma claque d’attendre, Kei, frappe-la !

 

Kei s’approche d’elle et s’apprête à la frapper.

 

Rosa : Non ! Pitié ! Je suis enceinte !!

Général : Quoi ? Rosa ?

Rosa : Je suis enceinte papa ! Je voulais te le dire mais je n’ai pas pu te le dire…

 

Kei s’est immobilisé, il se tourne vers le vice-amiral.

 

Kei : Kakushi ?

 

Kakushi serre les poings, ses gants en cuir grincent…

 

Kakushi : Me fais pas répéter mes ordres… Je t’ai demandé… DE LA FRAPPER !!!

 

Kei commence à la frapper au niveau du visage, puis c’est des claques puis il la refrappe au ventre.

 

Kakushi : Kei… Prends ça…

 

Kei prend de gros ciseaux métalliques, plaque les doigts de la fille entre les lames, et soudainement, ses doigts se mirent à rouler sur le sol dans le sang et les cris de douleur.

 

Général : Arrêtez ! Vous avez gagné ! Je vais parler ! Epargnez juste ma fille et son enfant ! S’il vous plaît !

Kakushi : Parlez ! Qui sont les subordonnés de Raito ?

 

Il regarde sa fille un moment puis parle…

 

Général : Ils sont quatre en tout. Le premier est le second de Raito. Enfin non, je sais pas si c'est son second mais il traine beaucoup avec lui, il se nomme Kraft. Le deuxième est Amno, un haut gradé. Les 2 derniers je ne connais pas leur nom.

Kakushi : Qui est Kraft ?

Général : Juste un homme, il ne possède pas de faculté spéciale à ma connaissance, c'est un chef mercenaire.

Kakushi : Raito possède-t-il des points faibles ? Si oui je veux savoir lesquels ?

Général : Je ne connais pas de point faible, je sais juste qu’il ne peut pas utiliser éternellement ses pouvoirs ! On dit qu’il peut mourir s’il utilisait trop ses pouvoirs.

Kakushi : Votre rassemblement rebelle se déroulera où ?

Général : … Je ne sais pas.

Kakushi : Vous mentez. Kei, on va employer les grands moyens. Je veux que tu m’arraches cet embryon !

 

Kei sort un couteau et commence à trancher lentement le ventre de la jeune mère, là où se situerai le « bébé ».

 

Général : Non pas ça ! A-à Nossilom ! Ils veulent prendre Nossilom, c’est ici qu’ils se rassembleront. Nous serons une bonne quinzaine de milliers !

Kakushi : Qui d’autre tire les ficelles avec Raito ?

Général : P-personne ! Je travaille uniquement pour Raito !

Chihiro : Il ment ! Quand je me suis infiltré à Shells, j’ai écouté sa conversation avec son second. Il souhaitait trahir Raito pour permettre à quelqu’un d’autre de prendre sa place !

 

Le général écarquille les yeux… Il ne sait plus quoi dire, la crainte et la peur se lit dans son regard…

 

Kakushi : Vous aviez eu votre chance, général. Kei, termine moi ça.

 

Kei finit de trancher le ventre de sa fille et plante sa main dedans. Il ressort un petit organisme à peine plus gros qu’une main et le jette par terre violemment avant de le piétiner.

 

Général : Non… Vous l’avez fait…

Kakushi : Nous pouvons guérir votre fille. Et lui rendre sa liberté. Je veux le nom de celui que vous servez. Pour qui travaillez-vous vraiment ?

 

Un moment de silence…

 

Général : Le fantôme blanc… Masashito. Vous réussirez peut-être à tuer Raito… Mais lui est une autre cible… Il est invincible, et sera notre guide à tous.

Kakushi : Kei… Donne-moi le pistolet.

 

Il lui donne un pistolet, et Kakushi tire dans la tête de la jeune femme ensanglantée. La mort est immédiate.

 

Général : NON ! Vous avez promis de la soigner !

Kakushi : Quelle naïveté ! J’ai juste abrégé ses souffrances. Elle ne se serait jamais remise de ça.

Général : Vous n’êtes que des monstres sanguinaires ! Masashito vous tuera tous jusqu’au dernier ! Il est peut-être même ici parmi vous !

Kakushi : J’en ai assez entendu. Mettez-le aux fers.

 

Quelques heures plus tard… Kakushi est dehors en train de boire un whisky.

 

Chihiro : Amiral ? Puis-je vous parler une minute ?

Kakushi : Allez-y…

Chihiro : Je… sais que je ne devrai pas vous demander cela… Êtes-vous sûr que c’était utile de faire cela ?

Kakushi : Je vais être franc avec toi Chihiro… Je n’en sais rien du tout… Nous avons tué deux femmes dont une enceinte… Je dois te dire que cela ne me laisse pas indifférent…

Chihiro : Je comprends votre situation… Mais vous l’avez dit vous-même, nous n’avions pas eu le choix…

Kakushi, se retourne : Non tu as raison, nous n’avions pas eu le choix… Cependant même s’il s’agit d’une méthode efficace pour faire plier les gens, je ne veux plus à torturer leur famille… J’ai fait ma part du contrat, je vais devoir faire un rapport à Mr. Geld et à ses amiraux. Ils me diront sûrement ce que je dois faire ensuite…

Chihiro : … Bien sûr, mon amiral. Je vais vous laisser monsieur… Passez une bonne soirée…

 

A SUIVRE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Re: RP #3 : Questions/Réponses   
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Questions/Réponses : Event : Le vieux continent
» [REGLES] : Questions/Réponses.
» Questions / Réponses
» Topic Questions/Réponses
» Règles sur les Questions/Réponses [IMPORTANT]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Green Line RPG :: RP :: Grand Line :: 3 grand pole du Gouverment Mondial :: Marine Ford-