Partagez | 

 RP #9: Mission mission mission...

Kakushi_FestungAmiralavatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/05/2014

RP #9: Mission mission mission...   Sam 21 Fév - 11:03
RP #9 !

Quelques jours passèrent après le combat titanesque entre Bael et Kakushi. Les deux hommes ont finis tous les deux KO. Mais Bael s’est remis beaucoup plus rapidement de ses blessures, Kakushi lui, est toujours dans un état végétatif.

Un matin, Kakushi ouvre lentement les yeux et il la voit… Saya était endormie près de lui, le serrant fort dans ses bras. C’est là qu’il se souvient soudainement de son combat contre le Shichibukai, son état violent qui l’a mis à terre. Il se souvient de ce qu’il avait vu pendant quelques dixièmes de secondes… Il sourit et ne peut s’empêcher de caresser les cheveux de la jeune femme. Il se lève doucement pour éviter de la réveiller puis quitte sa cabine.

 

Yasuke : Amiral ! Vous êtes réveillé !

Kakushi : Mes excuses mais combien de temps j’ai dormi ?

Yasuke : Environ 4-5 jours mon amiral ! Vous aviez eu des convulsions après votre combat et vous faisiez des crises en permanence. J’ai dû vous mettre dans un état végétatif pour éviter que vous ne fassiez un AVC.

Kakushi : Ça à l’air de marcher ma foi…

Yasuke : Je n’ai recours à cette méthode que très rarement. Et j’évite au maximum de la faire, mais dans des situations comme celle-là elle est très efficace.

Kakushi : Merci colonel.

Yasuke : Je vous en prie mon amiral. C’est mon travail.

Kakushi : Qu’en est-il de la mission ?

Chihiro : Nous nous sommes arrêtés sous ordre de Bael Monsieur !

Kakushi : Chihiro ? Pourquoi avez-vous fait ça ?

Chihiro : Bael nous a dit qu’il voulait que l’on vous attende avant d’accoster et que de toute façon, y aller en plein jour serait suicidaire.

Kakushi : Il n’a pas tort en effet. Où est-il ?

Chihiro : Sur le pont. Il vous attend.

Kakushi : Ok, je ne vais pas trop le faire patienter alors.

 

Kakushi sort, et rejoint le poste de commandement. Bael se tient près de la barre.

 

Bael : Vous en aviez mis du temps ?!

Kakushi : Mes excuses si les traitements de Yasuke sont si puissants.

Bael : Bah ! C’est rien, et puis vous savez comment s’est fini notre combat hier ?

Kakushi : Je vous avouerai que je n’en sais trop rien, j’ai un trou noir là.

Bael : Nous avions finis à égalité Festung. Sachant que je n’utilisais pas toute ma force et vous non plus je suppose, je pense que notre match sera reporté à plus tard.

Kakushi : Si cela vous chante, mais pas maintenant je suis encore dans les vaps.

Bael : Bien entendu ! Vous m’avez suffisamment fourni de preuve que vous méritiez votre grade. Vous avez gagné mon respect, du moins pour l’instant.

Kakushi : Ravi que nous ayons pu trouver un point d’accord.

Bael : Mais nous ne sommes pas là pour parler de divertissement. Notre mission est droite devant.

Kakushi : On est à quelle distance de l’île ?

Bael : Environ une cinquantaine de kilomètres. On ne peut pas s’approcher en plein jour, ils nous verraient de loin et on se ferrait tirer dessus comme des lapins. Nous terminerons notre trajet cette nuit et on traversera les courants avant d’accoster dans un endroit calme.

Kakushi : C’est pas dangereux les courants ?

Bael : Tant que t’essaie pas de sortir de l’île, non. Cependant ça risque de secouer un peu.

Kakushi : Evidemment… la vie n’est jamais aussi simple.

Bael : C’est peut-être mieux ainsi. On va devoir se préparer à fond.

Kakushi : Et c’est quoi l’endroit où tu veux nous faire accoster ?

Bael : C’est un endroit que les rebelles ne supportent pas. Selon eux il y aurait un esprit qui roderait dans cet endroit, personnellement j’y crois pas.

Kakushi : Un esprit ? C’est une blague ? Des révos qui ont peur d’un esprit ?

Bael : Vous croyez au fantôme Kakushi ?

Kakushi : Disons que je ne crois que ce que je vois.

Bael : Ce sera l’occasion de voir ça.

Kakushi : Dis-moi, pendant que j’y pense. Tu as déjà entendu parler d’un certains Masashito, le Fantôme Blanc.

Bael : Ce surnom ne m’est pas inconnu. Ce n’est pas le type qui a plus de 90 Millions de Berries sur sa tête pour attentat, viols, vols et meurtre ?

Kakushi : Oui cela se pourrait. C’est un révo qui ne fait pas parti de ceux que l’on observe en ce moment même. Celui-ci n’hésite pas à s’en prendre aux civils.

Bael : Les révos normaux ne s’attaquent pas aux civils c’est vrai. Si j’ai des infos je le ferai savoir à la Marine. Vous le recherchez pourquoi ?

Kakushi : Il m’a menacé…

Bael : Vous voulez le tuer ?

Kakushi : … Oui…

Bael : Faîtes-vous plaisir alors !

Kakushi : Je ne sais pas vraiment en fait. C’est contre les principes de la Marine. Il doit être jugé et puni par la mort s’il le faut, mais au moins jugé.

Bael : Je doute que Silver ait vraiment ce ressenti.

Kakushi : T’insinues quoi ?

Bael : Je connais pas mal Silver selon certaines mœurs et rumeurs. Il s’en fiche des principes de la Marine. Pour lui les révos et même les pirates doivent finir six pieds sous terres.

Kakushi : Normalement, un supérieur devrait montrer l’exemple et justement, pas le contre-exemple.

Bael : Il montre à la fois le bon et le mauvais exemple. Perso moi je suis d’accord avec son point de vue. La Marine serait bien trop laxiste si elle était comme vous. Et Impel Down serait saturée.

Kakushi : T’as sans doute raison…

Bael : Tu veux que je te dise un petit secret sur toi ?

Kakushi : Dis toujours.

Bael : En dépit de tes actions que tu as menés contre les révos, ces derniers ont mis ta tête à prix.

Kakushi : Ah oui ?

Bael : Celle de Silver vaut beaucoup plus bien sûr, mais il est inatteignable, en revanche la tienne est plus facile d’accès pour eux. Je vais donc te prévenir d’un truc Festung. Attends-toi à ce que ces vermines te sautent dessus à tout moment.

Kakushi : Je trouve même cela amusant. Cela pourrait me donner un peu plus de défi dans mon travail. Depuis Shells Town je n’ai plus vraiment eu de challenge à relever avec eux.

Bael : Mes sources m’ont confirmé qu’il y a au moins un des cinq chefs révos. Ce sont de gros poisson alors méfie-toi bien d’eux.

Kakushi : T’inquiètes pas, je sais me défendre.

 

La nuit commence à tomber. La flotte se met en route vers Filraen. Quelques heures plus tard, il fait nuit noire et le navire entre dans les puissants courants de l’île. Ils font légèrement le tour, puis accoste à l’endroit prévu. L’équipage reste silencieux, et murmurent quand ils veulent dire quelque chose.

 

Kakushi : La situation à l’air de bien se passer.

Bael : Pour l’instant. Mais à part cet endroit je ne connais pas l’île. Il faudrait que quelqu’un aille l’explorer.

Chihiro : Je me porte volontaire pour cette mission.

Kakushi : D’accord. Mais je t’accompagne, j’aimerai voir ça de mes propres yeux.

Yasuke : Puis je me permettre de vous accompagner ?

Kakushi : Non Yasuke. Je préfèrerai que tu restes sur le navire avec Itcho et Nii. Au cas où il se passerait quelque chose, tu seras là pour y remédier.

Yasuke : D’accord, je ferai de mon mieux dans ce cas.

Kakushi : Bien. Allons-y Chihiro.

 
*************************START MUSIC************************




Ils descendent du navire et courent à toute vitesse dans les feuillages. Ils grimpent dans les arbres pour être plus discret puis ils observent l’horizon. Une camp rebelle gigantesque se tient à quelques dizaines de kilomètres.

 

Chihiro : Bordel de m*rde !!! C’est pas un tout petit camp !

Kakushi : C’est l’une des bases principales des révolutionnaires.

 

Ils prennent chacun une longue vue et observent le camp. Ils remarquent que les soldats déplacent et rangent des caisses dans des chariots et des caravanes.

 

Chihiro : On dirait qu’ils se préparent à partir.

Kakushi : Ou à faire la guerre. Quoi qu’il en soit on devra se dépêcher d’agir.

Chihiro : Amiral ? Et si on vous faisait capturer ?

Kakushi : Pourquoi cela ?

Chihiro : J’ai de fausses menottes au granite marin. On peut faire style que je vous ai capturé, je vous emmène dans les prisons du camp et on vous libère dès que vous entendrez le signal. Je serai déguisé en rebelle moi.

Kakushi : Je ne vois pas d’inconvénient mais je veux quand même tester tes menottes pour m’assurer que ce sont biens des fausses.

 

Chihiro sort ses menottes et les enfilent aux mains de Kakushi. Celui-ci ne ressent rien de particulier et lorsqu’il décide d’enchainer son second, les chaînes s’exécutent. Ce sont bien des fausses menottes.

 

Kakushi : Cela me va. Mais toi il faut que l’on te trouve un corps.

 

Ils entendent du bruit. Quelqu’un s’approche. Ils remarquent un petit groupe de trois rebelles qui se balade dans la forêt.

 

Chihiro : En parlant de corps…

Kakushi : Celui qui est devant eux. Je pense qu’il est plus haut gradé.

Chihiro : Dans ce cas laissez le moi. Tuez les autres silencieusement mais laissez-moi le gradé.

 

Ils se regardent puis d’un signe de tête ils se séparent. Le gradé se sépare du groupe et se met derrière un arbre pour uriner. Chihiro arrive derrière lui, pose sa main droite sur la bouche de sa cible, elle s’illumine, puis il l’égorge. Il se touche de la main gauche, elle émet une lueur rouge puis son corps se transforme. Il devient maintenant le gradé révos.

 

Chihiro (chuchote) : Amiral, je vais les distraire, profitez-en pour les achever.

 

Il fait le tour et rejoint les deux soldats.

 

Chihiro : Ah ! Excusez-moi pour ce petit temps d’attente.

Soldat 1 : Pas de souci colonel !

Chihiro : Dites-moi, j’aimerai bien savoir ce que vous feriez si vous croisez un Marine ?

 

Kakushi s’approche d’eux par derrière, une chaîne sort de sa manche et s’agite silencieusement comme un fouet.

 

Soldat 2 : On le pulvérisera !

Soldat 1 : Ouais ! On en fera de la chair à pâté comme nous a demandé le chef Surebu !

Chihiro : Alors vous ne le prendrez pas mal si je vous disais qu’il y en a un juste derrière vous…

 

Ils se retournent et en une fraction de seconde, un slash fend l’air, et les deux têtes s’élancent dans les airs avant de heurter le sol.

 

Kakushi : Dantojustsu !

Chihiro : Un parfait mélange entre efficacité et rapidité amiral.

Kakushi : Je te retourne le compliment Chihiro.

Chihiro : Nous avons ce qu’il nous faut, on doit maintenant cacher les corps avant que des malchanceux tombent dessus.

Kakushi : T’as raison. Je vais utiliser mes chaines pour les enterrer.

 

Quelques minutes plus tard, plus aucune trace de corps décapité.

 

Kakushi : Retournons maintenant aux navires. Le soleil va se lever dans très peu de temps et nous devons les rejoindre avant l’aube.

Chihiro : Oui, nous devons expliquer notre plan aux autres et nous agiront au crépuscule.

 

Ils se mettent à courir dans les broussailles et la végétation.

 

A SUIVRE !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakushi_FestungAmiralavatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/05/2014

Re: RP #9: Mission mission mission...   Mar 3 Mar - 17:57
SUITE !
 

Voix : Les mains en l’air !!!!
 

Kakushi et Chihiro se retourne, ils voient un soldat avec un fusil pointé sur eux.
 

Kakushi : Merde…
Chihiro : C’était pas prévu dans le plan ça…
Soldat révo : Identifiez-vous ! Vous êtes des Marines c’est ça ?!!
Kakushi : Il faudrait peut-être que tu ne le saches pas…
Révo : Je vais vous buter dans 3 secondes ! 3 ! 2 ! 1 !
 

Un coup de feu retentit… Le corps du révo s’effondre quelque seconde après…
Kakushi avait saisi le pistolet de son second et s’en ait servi.
 

Chihiro : Jolie tir Monsieur ! J’ignorai que vous étiez si habile de la gâchette.
Kakushi : Quand on veut devenir Marine il faut savoir s’adapter à toutes les situations, d’autant plus que je n’ai pas tiré exactement là où j’ai visé… Ton pistolet est enraillé, tu devrais en prendre plus soin dans le futur…
Chihiro : Mes excuses, amiral… Je garderai ça à l’esprit.
Kakushi : Cachons ce cadavre et dépêchons nous de déguerpir, il ne doit pas être seul…
 

Quelques dizaines de minutes plus tard, après avoir caché le corps, il se dirige vers le navire.
Une fois sur place, ils expliquent la situation à Bael et l’équipage.
 

Bael : Ça me paraît risqué cette histoire ! Mais ça me plaît ! Je suis d’accord tant qu’on peut buter ces fils !
Kakushi : Je ne bougerai pas de ma cellule tant que je n’entendrai pas le signal.
Bael : Cela me va ! Mais quand allons-nous le faire ce signal ?
Kakushi : Aux premières lueurs du soleil. Faîtes bien gaffe je risque de pas faire de quartier. Et tâchez d’en faire pareil !
Bael : Je n’attends que ça !
Kakushi : Bon je crois qu’on a tout dit ! Chihiro, ne perdons pas de temps !
Chihiro : Oui Monsieur ! En route !
 

Ils partent.
 

Soldat Marine : Mais M’sieur Bael, c’est quoi le signal exactement ?
Bael : ………………… Merde……………….
 

Dans la forêt…
 

Chihiro : N’oubliez pas. Ne résistez pas tant que le signal n’ait pas été donné !
Kakushi : T’inquiètes pas. Je sais me tenir tranquille quand il faut.
Chihiro : Je vous passe les menottes alors…
 

Il lui met les fausses menottes en granite marin et ils commencent à avancer dans le camp rebelle. Chihiro passe inaperçu sans problème. Le plan semble fonctionner.
Ils s’arrêtent devant un rebelle couvert de médaille.
 

Gradé rebelle : Vous là ! Qu’est-ce que vous faite ?!
Chihiro : Monsieur ! Cet homme a exterminé ma patrouille ! J’ai réussi à l’immobiliser et à le menotter avant qu’il ne s’en prenne à moi ! Je pense que c’est un Marine à en juger par sa tenue.
 

Le gradé s’approche de Kakushi et le regarde de plus près.
 

Gradé : En effet vous n’avez pas attrapé n’importe quel poisson… C’est le célèbre Vice-Amiral Kakushi Festung ! Je ne m’attendais pas à votre visite ma foi… Mais je reste quand même ravi de vous croiser, vous savez que votre tête vaut un bon paquet d’argent ?
Kakushi : Il parait en effet.
Gradé : Vous n’avez aucun droit ici ! Et encore moins celui de parler ! Corrige le !
 

Il s’adressait à Chihiro, celui-ci ne se fait pas prier et lui donne un grand coup de crosse de fusil derrière la tête.
 

Gradé : Je t’ai dit de le corriger ! Pas de le caresser !
 

Chihiro lui donne de gros coups de pieds dans l’abdomen et lui donne un coup de poing au visage. Kakushi crache quelques gouttes de sang.
 

Kakushi : Tu vas me le payer sale fils de chienne !
Gradé : Messieurs, mettez notre invité au fer. Il sera accueilli par Monsieur Surebu dès demain matin.
Chihiro : Pourquoi ne pas lui donné tout de suite Monsieur ?
Gradé : Si vous souhaitez mettre fin à votre vie je vous en pris faîte donc. Vous savez tout aussi bien que moi que M. Surebu n’aime pas être déranger quand il est dans ses quartiers.
Chihiro : Oui chef.
Gradé : Nous allons vous réaffecter une patrouille. Vous serez sur la zone 4.
Chihiro : Entendu Monsieur !
 

Kakushi est emmené dans une prison, on lui laisse ses menottes.
 

Geôlier : T’inquiètes pas ordure ! Dans moins de 3 heures le jour va se lever, et ta vie sera balayé en un éclair !
 

Il referme la porte et s’en va. Kakushi s’assoit par terre, contre un mur et commence lentement par médité. Il profite de ces moments pour perfectionner son Haki d’Observation et « éclairer » la zone.
Il repère l’aura de cinq gardes qui patrouillent aux mêmes endroits. Le geôlier est dans son bureau et sort de temps en temps pour surveiller le Marine.
Petit à petit il ressent leur émotion, leur sentiment. Il sait qu’à chaque fois que le geôlier passe devant eux leur émotion change. Ils passent de l’ennui à la peur. Mais parfois ce n’est pas forcément de la peur mais du mépris, de la haine ou de la colère. Pourquoi sont-ils haineux envers leurs supérieurs ? Kakushi ne connaissait pas la réponse.
Pendant qu’il se concentrait sur ses forces et sa méditation, il arrivait lentement à détecter la présence de tous les soldats de la base rebelle puis à sentir leur émotion de chacun d’eux. Il tente d’utiliser son Fluide perceptif pour tenter de trouver ce « Surebu ». Mais parmi cette masse d’aura ça revenait à chercher une aiguille dans une botte de foin. Il y a quelques milliers de soldats révos, mais le nombre doit être encore plus grand. Cette sensation qu’il ressentait, c’est comme si son esprit était sorti de son corps pour se balader dans la base sans que personne ne le remarque.
La nuit semble s’éclaircir mais se rafraichit, Chihiro s’est débarrassé de sa patrouille et se promène dans la base sans difficulté.
Il trouve une réserve d’alcool, de poudre et d’explosif. Leur destruction pourrait entraver les déplacements et actions des rebelles. Il projette donc de les détruire.
Kakushi a repéré son second, et parvient à deviner ses intentions. Il sait donc quand agir et comment… Il fait remuer des chaines dans des cellules voisines, qui attirent tous les gardes qui surveillaient. Stupéfaits de voir une chaine remuer seule, ils s’en approchent pour la regarder de plus près et en une fraction de seconde, la chaine se divise et s’accroche au coup des gardes qui les étranglent ou leur brisent la nuque. Dans la pénombre, ils sont indétectables.
Le jour se lève lentement et le geôlier rejoint Kakushi.
 

Geôlier : Vous êtes bien tous des clébards les membres de la Marine. Vous n’êtes que des chiens assoifés de sang qui ne pensent qu’à s’enrichir dans le dos du peuple…
Kakushi : …
Geolier : Je vais te dire un petit secret sur toi Marine. Tu sais comment on t’appelle en ce moment ? Le « Tortionnaire ». Beaucoup disent que tu aurais capturé des familles entières pour les torturés juste pour leur prendre leur argent et récupéré quelques informations sur nous. Personnellement si cela ne tenait qu’à moi je t’attacherai sur un rocher et j’égorgerais tous ceux qui te sont chers à tes yeux… Je prendrai un malin plaisir de te voir souffrir si tu les voyais mourir sous tes yeux…
Kakushi : Qui te dit que ce ne sont pas que de simples rumeurs ?
Geolier : Comment ? Si tout le monde en parle, pourquoi ce serait faux ?
Kakushi : Dans ce cas laisse-moi te dire une chose. Si je disais que j’avais buté tes parents tu dirais quoi ?
 

Le geôlier ouvre la porte et se jette sur Kakushi pour l’attraper par le col.
 

Geôlier : Répète un peu ! C’est toi le c*nnard qui à tuer mes parents quand je n’avais que 10 ans ?!
Kakushi : En personne.
Geôlier : Je vais te buter… T’es un homme mort !
Kakushi : Non… C’est toi qui es mort…
 

Sur ses mots, des chaines entourent le cou du révo et se serrent entre elles, asphyxiant rapidement le révo jusqu’à la mort.
 

Kakushi : J’ai menti quand je disais que j’avais buté tes parents. Je te connaissais même pas d’ailleurs…
 

Il ouvre la porte et s’en va.
 

A SUIVRE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kakushi_FestungAmiralavatar

Messages : 53
Date d'inscription : 24/05/2014

Re: RP #9: Mission mission mission...   Sam 7 Mar - 13:46
La suite !

 
******************START MUSIC******************



Une énorme explosion retentit dans la base révolutionnaire. Kakushi concentre son énergie sur son Haki et parvient à ressentir la peur et la surprise de tous les soldats révos. Il sait que l’explosion n’est autre que l’œuvre de Chihiro. Il parvient à sortir de la prison en éliminant rapidement les gardes qu’il restait.

Une fois dehors, il retrouve son second.

 

Kakushi : Chihiro !

Chihiro : Monsieur ! Ne restez pas là !

 

Tout le bâtiment où la prison se situait se met à exploser, Kakushi est propulsé par l’onde de choc mais il se rattrape sans se blesser.

 

Kakushi : Bordel mais d’où sa sort ça ??

Chihiro : J’ai un peu forcé sur les explosifs Monsieur… Il faut que vous retrouviez Bael et les autres ! Cet endroit va se transformer en un véritable champ de mines !

Kakushi : Et toi ?! Ça va aller ?

Chihiro : Il reste d’autres bâtiments à faire péter ! Je ne peux pas partir sans achever ma mission !

Kakushi : On ne partira pas sans toi Chihiro !

Chihiro : Contentez-vous juste de m’attendre ! Filez !

Kakushi : Pas question ! Si on meurt nous mourrons ensemble ! Entre partenaire !

Chihiro : Monsieur vous ne pouvez pas mourir ! La Marine compte sur vous !

Kakushi : La Marine compte également sur toi crétin !

Chihiro : Pas cette fois ci !

 

Chihiro s’enfuit dans les flammes.

 

Kakushi : CHIHIRO !!!

 

Une explosion apparait juste devant lui. Il a perdu Chihiro de vue. Il décide de faire ce que son second lui a demandé et part à son tour. Après avoir couru pendant cinq minutes. Kakushi s’immobilise un instant, il sent que quelque chose approche puis il esquive soudainement un slash.

 

Voix : Tu maitrise le Haki d’observation Marine ? Je ne m’attendais pas à un tel reflexe.

Kakushi : Qui que tu sois, épargne moi cette lacheté de ta part et montre toi !

Voix 2 : Il nous a traité de lâche je crois ?

Voix : Ne le faisons pas attendre alors…

 

Deux hommes apparaissent des flammes et de la fumée… L’un est doté d’un masque et de griffes gigantesques, l’autre avait les cheveux frisés et était musclé.

 

Kakushi : Deux des cinq…  sous chefs révolutionnaires…

Voix : Masuku Surebu

Voix 2 : et Reykusu Kya

Les deux : En personne !

Kakushi : Il y avait donc deux chefs à Filraen…

Masuku : Cela te surprend n’est-ce pas ?

Reykusu : Dommage, car ce lieu va devenir ta tombe…

Kakushi : Peu importe que vous soyez 1 ou 5 contre moi ! Je vous butterai tous jusqu’au dernier !

 

Ils se préparent au combat mais un rocher surgit de nulle part et fonce droit sur Reykusu qui le pulvérise d’un coup de poing.

 

Reykusu : Qui ose faire cela ????!!!

 

Dans la fumée, on entend des craquements de doigts et de poignets, un homme musclé surgit.

 

Bael : Désolé d’interrompre votre bal mes demoiselles !

Masuku : Ce putain de pirate de Stolphoch !

Bael : Tu croyais quoi ? Que j’allais rester dans mon coin à attendre une de vos prochaines attaques ??

Kakushi : Le jeu prend des tournures un peu plus intéressantes si je peux m’exprimer ainsi.

Reykusu : En effet ! On n’aura pas à tuer qu’une seule vermine mais deux !

Bael : Une antiquité comme toi devrait recevoir une correction pour avoir dit ça !

 

Reykusu se transforme lentement, son visage s’allonge, une queue apparait, il grandit… Il devient carrément un tyrannosaure !

 

Masuku : C’est vous qui allez être corrigés !

Bael : Kakushi. Laisse-moi Reykusu tu veux ? J’ai envie de me détendre un peu avec cette préhistoire…

Kakushi : A ta guise…

 

Masuku fait entrechoquer ses griffes et Kakushi fait apparaître une chaine dans sa main qu’il agite comme un fouet.

 

Masuku : Qu’est-ce que t’attends Marine !??

 

Kakushi tente d’attraper le révo par la jambe mais celui-ci pare le coup et tente de le tirer avec ses propres chaînes. Kakushi se laisse tirer et fonce droit sur son adversaire pour le frapper au visage qu’il réussit. Masuku s’énerve et envoie plusieurs slash pour découper Kakushi mais il se sert de sa chaine pour les dévier ou les arrêter. Pendant ce temps, Bael se bat contre un T-rex avec un arbre puis il tente de le chevaucher et fait du rodéo sur son dos. Il a l’air de s’amuser.

Kakushi s’entoure de chaînes, les brise en morceaux et les envoie sur Makusu qui esquive puis il tente de donner un coup tranchant. Kakushi entoure son bras de chaînes et donne un coup d’avant-bras pour parer puis il charge son bras avec son Haki pour le frapper mais il esquive.


*******START MUSIC***********************


Soudain la terre se met soudainement à trembler.

 

Makusu : Merde ! Reykusu faut déguerpir !

 

Reykusu parvient à se débarasser de Bael, il redevient humain et revient près de son coéquipier.

 

Reykusu : Aujourd’hui la Marine à peut-être gagné une bataille mais pas la guerre !

Makusu : Voyons si vous survivrez à ce que la nature de cette île vous propose !

 

Ils disparaissent soudainement. Le ciel semble s’obscurcir.

 

Bael : Il fait nuit ??? Mais il fesait jour y a un instant !!!

Kakushi : Non…

 

Il regarde le soleil, qui devient progressivement noir.

 

Kakushi : C’est une éclipse !

 

Le sol tremble de nouveau et cette fois ci de facon continue. Les arbres virent au violet puis au bleu. La mer devient noire et l’eau se met lentement à monter.

 

Kakushi : Bael ! LE NAVIRE ! VITE ! L’ÎLE EST EN TRAIN DE SOMBRER !

 

Ils se mettent à courir, plus vite qu’ils ne le pensaient ! Les arbres sont devenu noirs eux aussi et semblaient chanter l’hymne de la mort. L’ile sombrait de plus en plus vite et l’eau avait déjà monté de 3 mètres au moins. Une fois arrivé au navire qui lui suivait la montée des eaux, Kakushi se rendit compte de quelque chose…

 

Kakushi : Merde ! Chihiro !

Bael : On a plus le temps ! On peut plus rien pour lui !

 

Ils se mettent à courir puis Bael commence à marcher dans l’eau…

 

Kakushi : Bael ! Faut que tu m’aides ! Je peux pas plonger dans l’eau !

Bael : Bordel vous êtes des plaies les fdd !

 

Il porte Kakushi sur son dos et plonge dans l’eau. A son contact, Kakushi sent ses forces diminuer d’un seul coup. Il est comme tétanisé et vidé de son energie. Bael nage sans mal dans l’eau glacée et lorsque il arrive près d’un navire, il attrape une corde, et l’équipage les hissent hors de l’eau.

Yasuke apporte des serviettes et des couvertures pour les deux hommes mais Kakushi parvient tant bien que mal à se relever, s’appuie sur le bastingage et alors que l’île finit par disparaitre sous les eaux, l’amiral pousse un cri qui résonne sur toute la mer.

 

Kakushi : CHIHIROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

L’île sombre et disparaît. Kakushi savait parfaitement qu’il ne pouvait pas s’en sortir. Il sentait ses larmes remplir ses yeux, la tristesse l’envahit du fait qu’il est probablement perdu pas uniquement un partenaire mais un ami.

 

Voix : Monsieur ? Qu’est ce qu’il vous arrive ?

 

Kakushi se retourne et là, un mélange de colère et de joie l’envahit ! Il se dirige sur cette personne inconnue qui n’était autre que Chihiro ! Il marche rapidement vers lui pour lui asséner un puissant coup de poing dans la tempe !

 

Chihiro : Monsieur ! Arrêtez !

Kakushi : ÇA ! C’est pour m’avoir vu dans cet état !

 

Il lui donne un coup de pied dans l’abdomen.

 

Kakushi : ÇA ! C’est pour m’avoir fait flipper !

 

Il le prend ensuite par le col alors qu’il saigne du nez et le prend fermement dans ses bras.

 

Kakushi : Ça c’est pour être resté en vie…

Chihiro : Je vais bien… Amiral… Du moins jusqu’à ce que vous me frappiez…

Kakushi : Et ça…

 

Il lui redonne un puissant coup de poing au visage de Chihiro.

 

Kakushi : C’était pour avoir donné des ordres à un de tes supérieurs !

Chihiro, agonisant : Mes excuses… les plus sincères… Amiral…

Kakushi : J’espère que cela ne se reproduira plus Chihiro.

Chihiro : Non… Monsieur… C’est promis…

Kakushi : Bien ! Tout le monde ! Mettez le cap sur Marine Ford ! La mission est accomplie ! On rentre à la base !

Equipage : CHEF ! OUI CHEF !

 

Prochain RP à Marine Ford.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Re: RP #9: Mission mission mission...   
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Green Line RPG :: RP :: Nouveau-Monde :: Filraen-