Partagez | 

 RP#10 : Une vie se termine...

Keisuke AnshokuMembre des Dark NightMembre des Dark Night
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 13/05/2014
Age : 20
Localisation : Quelque part...

Renom
Equipement:
Berrys:
750000/750000  (750000/750000)

RP#10 : Une vie se termine...   Mar 30 Juin - 15:24
RP #10 !!!
 
Dans sa cellule sombre, sans aucune lumière, sans nourriture et sans eau. Keisuke devient peu à peu fou et s’affaiblit. Cependant son esprit reste quand même lucide et clair. Il est sur une île de pirates, et il est torturé, mentalement et physiologiquement. On veut l’affaiblir, pour mieux le tuer ou pour mieux le torturer ensuite.
 
Plein de questions lui monte ainsi à la tête. Incapable de se déplacer, il ne peut que penser et encore, ses pensées devenaient peu à peu floues.


*********************************Start Music********************
 




Alors qu’il était en train de dormir, la porte de sa cellule s’ouvre soudainement et claque si fort qu’il se réveille en sursaut. A peine a-t-il eu le temps de se rendre compte de ce qu’il se passe, on l’attrape par le bras et on le traine hors de sa cage. Il veut se défendre… mais il est tellement affaibli que rien que l’idée de vouloir se transformer, lui donne un mal de tête horrible et une envie de dormir. Il ferme les yeux et se laisse faire.
 
Il a soudainement froid, son dos est gelé. Il sent que quelque chose se referme sur ses poignées, puis sur toutes ses jambes. Quelques temps après une sorte de cage se referme sur sa tête. Tout son corps est cloué sur une table d’acier froide, dans l’incapacité la plus totale de bouger. Il entend soudainement des personnes murmurer. Au début il ne comprend rien de se qu’il entend, puis il concentre le peu d’énergie à écouter ce qu’ils se disent.
 
Inconnu : Alors, que souhaitiez-vous de moi à propos de cet individu ?
Haishin : Docteur Valay, cet individu que vous avez la est un monstre incarnée que Nightmare accepterait sans hésiter dans nos rangs. Mais pour cela, il faudrait trouver un moyen de lui effacer l’intégralité de sa mémoire sans pour autant qu’il oublie comment se battre et comment se défendre et tuer.
Valay : Je voie, vous voulez qu’il oublie tout ce qu’il est mais pas ce qu’il sait.
Haishin : En d’autre terme. C’est faisable ?
Valay : Je connais une méthode, cependant vous ne devez pas être surpris si elle échoue. Nightmare m’a souvent demander de détruire les souvenirs de certaines sujet, et cette technique les a tous tuer, ou rendu totalement végétatif. Cependant si elle marche vous aurez le total contrôle sur lui.
Haishin : C’est risqué mais cela me semble pas mal. Quelle est cette technique ?
Valay : La lobotomie.
Haishin : Et sa consiste en quoi ?
Valay : A lui enfoncer une grosse aiguille dans le cerveau. Le but est de percer le crane et de toucher les parties du cerveau qui s’occupent de la mémoire déclarative. C’est la mémoire des connaissances, des souvenirs. Tout ce qu’on lui a dit, les gens qu’il connaissait, ce qu’il a vecu avec, tous ces souvenirs sont dans la partie du cerveau que l’on appelle l’hippocampe. Si vous voulez détruire tous ses souvenirs, nous devons toucher l’hippocampe.
Haishin : Interressant.
Valay : Mais il y a un problème, l’hippocampe est au centre du cerveau. Si nous voulons percer sa tête pour le toucher on touchera d’autres parties du cerveau qui risquent de le tuer…
Haishin : Et pour sa mémoire de combat ?
Valay : Nous devons agir sur la mémoire déclarative et laisser la mémoire procédurale telle qu’elle est. C’est elle qui s’occupe de toutes ses connaissances techniques. Les réflexes, les arts du combat.
Haishin : Et donc ?
Valay : Il faut percer le lobe frontal pour atteindre l’hippocampe. Mais ne surtout pas toucher le cervelet qui est le centre des connaissances techniques. C’est assez délicat…
Haishin : Mais vous savez comment vous y prendre, n’est-ce pas ?
Valay : Comme je vous l’ai dit, je ne vous garantis rien.
Haishin : Mais qui nous dit qu’il ne se rappellera pas ensuite de ses souvenirs perdu ?
Valay : Si cela se passe, il mourra. Le cerveau va rechercher à transmettre des informations perdues, qui seront donc d’une importance capitale pour lui, et lorsqu’il va chercher à les redistribuer, il n’aura aucun neurones pour le faire puisqu’une partie a été détruite. Il va donc comme s’auto détruire.
Haishin : Il n’y a pas un moyen de conserver son amnésie et d’éviter qu’il meurt ?
Valay : C’est encore plus risqué… Le cerveau communique entre ses systèmes avec des petites impulsions électriques... Je pourrai lui enfoncer une petite aiguille dedans. Lorsqu’il se sera soigné, l’aiguille ne fera plus qu’une avec lui et l’aiguille est conductrice d’électricité. Ses souvenirs seront stockés dans cette aiguille mais comme l’aiguille n’est pas réellement une partie du cerveau, il ne se rendra même pas compte que ses informations lui sont destiné.
Haishin : Faites ce qu’il vous semble juste.
Valay : Bien… Nous pouvons commencer de suite alors… Assistant ! Immobilisez-le !
Assistant : Mais il est déjà cloué sur la table Monsieur.
 
Il lui donne une gifle.
 
Valay : Idiot ! Si nous voulons pratiquer la lobotomie il ne doit en aucun cas bouger !!! Sinon le sujet meurt !!
Assistant : Oui Monsieur ! Entendu ! Nous devons donc utiliser les chaines et les renforcements ?
Valay : Utilise tout ce que tu trouves ! En aucun cas, je dis bien en aucun cas, il ne doit bouger. C’est vu ??!
Assistant : Oui Monsieur !
 
Le Docteur Valay sort de la pièce, puis il revient avec une grosse et terrifiante machine qu’il place juste au-dessus de la tête de Kei.
 
Asssistant : Quelle taille Monsieur ?
Valay : 1,5 mm. Je vais d’abord lui creuser un magnifique trou dans le crane. Je ne dois en aucun cas toucher le lobe frontal avec ce foret… Sinon le sujet finira comme un poisson hors de l’eau en train d’agoniser sans bouger…
 
Il pose le foret dans la perceuse et commence à le faire tourner. Elle émet au début un bruit sourd puis il augmente la puissance au maximum et fait un très gros vacarme.
Il la rapproche de la tête de Kei qui commence à sentir le foret toucher le haut de son crâne.
 
Valay : Avec délicatesse… Comme une femme… Une petite fille de 14 ans… Pucelle…
 
Sur chacun de ses mots il enfonce progressivement la perceuse dans la boite crânienne de Keisuke. Ce dernier se met à hurler ! Il sent cette tige de fer s’enfoncer lentement et profondément dans son crâne. Malgré sa faiblesse extrême il tente de se débattre mais son corps est dans l’impossibilité la plus totale de bouger. Il ne peut rien faire. Même pas bouger la tête, les mains ou les jambes.
 
Soudain il sent que le foret atteint le bout de l’épaisseur de son crâne. Une douleur aussi intense qu’il se met à pleurer comme une fillette. Il n’avait jamais pleuré depuis la mort de ses parents… Pour la première fois de sa vie, Keisuke Anshoku se soumettait à la torture et à la douleur. Il se contente de subir, et non de la donner. Il ressent la douleur, la colère, la rage, mais aussi de la peur, la peur de mourir, et de la peine de subir tous ces châtiments…
 
Valay : Je vois son cerveau. Il est intact. J’ai réussi mon perçage. Maintenant, passons à l’électrisation de la zone.
Assistant : Foret conducteur, taille de 10 micromètres.
Valay : Si je foire… La tige va se casser… Et va rester coincé dans son cerveau. Il mourra par la suite… C’est très délicat…
 
Après avoir mis le tout petit foret, il l’enfonce lentement et profondément dans le cerveau de Kei. Ce dernier ne ressent même l’injection de la tige, son crane le fait tellement souffrir.
 
Valay : Ça force. Je touche l’hippocampe. Balance du 50 volts !
 
Une intense décharge électrique est délivrée dans sa tête. Kei ressent soudainement le temps se ralentir puis il voit des images, de lui, avec ses parents. Et en un centième de seconde ces images disparaissent. Il ne parvient plus à s’en souvenir par la suite. Kei … comprend enfin ce qu’il voulait faire… même s’il avait écouté la conversation… Il sait qu’à cet instant… Sa vie prend fin…
 
Valay : Fréquence de 50 Méga Hertz. Rapport cyclique de 10%. Déphasage de 48°. Amplitude de 100 Volt crête à crête avec un offset de 10.
Asssistant : Prêt !
Valay : Dégage-le !
 
Une seconde décharge plus intense lui remplit le crane. Au lieu d’une seule image, c’est toute sa vie qu’il voit. Il voit comme un film qui se décompose, son propre monde, sa vie se déchiquètent en petit morceau et tombent en lambeaux, brulée par l’électricité. Il ne se rend plus compte de qui il est. Quel jour est-il ? Quel âge a-t-il ? 21 ? 22 ? 29 ? Non 16 ? 5 ? Tous ces chiffres ne lui disent plus rien. Kei oublie tout peu à peu. Cependant il revoie encore Kakushi le regarder de loin. L’emmener dans une infirmerie alors qu’il n’avait que 8 ans.
 
Assistant : Et maintenant ?
Valay : Branche le circuit en triphasé. Fréquence de 1 000 Hertz. Rapport cyclique de 90%. Déphasage de 60°. Amplitude de 200 V crête à crête entre phase.
Assistant : Rapport cyclique… Amplitude… Prêt !
Valay : Déchargez !
 
Une ultime vague se déferle dans sa tête et il perçoit les peu de fragments de sa vie partir dans le néant, et dans un cri de douleur et de haine.
 
Kei : KAKUSHI FESTUNG ! POURQUOI N’EST TU PAS VENU ???????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Valay : 600 Volt !!!!!!!!!!!
 
Kei ne sent plus son corps. Il s’évanouie dans les ténèbres les plus obscurs. Il chute et oublie toute sa vie. Sans moindre chance de rappel, ou de s’accrocher à l’un de ses souvenirs.
Physiquement, Kei est dans un état végétatif. Il ne bouge plus, et respire a peine.
Haishin est soudainement inquiet…
 
Haishin : Est-il mort ?
Valay : Non… Cette opération est une réussite ! Assistant, injection de l’aiguille maintenant avec une pression de 1 bar.
Assistant : Bien reçu !
 
Il appuie sur un bouton et la machine délivre l’aiguille au fin fond de son cerveau. Le docteur Valay retire lentement l’aiguille de la tête de Kei.
 
Est-il mort ? Hélas oui. Une chose est sûr c’est que le Keisuke Anshoku que nous connaissons est bel et bien mort. Mais est-ce une si mauvaise chose ?
 
A

Suivre


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été
» Un vent d'aventure (termine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Green Line RPG :: RP :: Nouveau-Monde :: Archipel Jugoku :: Fangnis-